Login






Qui sommes-nous PDF Print E-mail


Ne doutez jamais q' un petit groupe de citoyens décidés puissent changer le monde.

C' est toujours ainsi que se sont passées les choses .

(Margaret Mead)


ezaelGian Elio De Marco Ezael (Italy)

Fondateur de Earth People Organisation

Je suis un artiste et un philanthrope. Je suis le président du premier mouvement politique paradiste fondé en Italie, appelé Mouvement pour le Paradisme, qui vise à accélérer le processus  pour le Paradisme. Je suis aussi membre actif du Mouvement Raëlien International, une organisation à but non lucratif. J'ai eu l'occasion d'expérimenter la vie, ce qui m'a aidé à avoir une meilleure compréhension de l'être humain. J'ai toujours cru que la science devrait être la religion qui nous lie tous sur cette planète, car elle pourrait être une clé importante pour résoudre les problèmes et faciliter nos vies. Dans ce monde il y a beaucoup de gens talentueux qui seraient heureux de consacrer de leur temps au bien de l'humanité. Le cerveau humain est un ordinateur merveilleux et je pense que nous devrions utiliser cet ordinateur pour finalement créer tous ensemble un monde meilleur pour tous, le paradis sur terre. J'ai toujours cru en un monde de paix, d'amour et d'harmonie, sans pauvreté, sans faim et sans misère dans lequel l'abondance durable est disponible pour chaque être humain. C’est en faisant la synthèse de toutes les merveilleuses idées de beaucoup de gens, sur les besoins réels et l'état de malaise qui a gagné l'humanité qu’est né Earth People Organisation, un projet qui appartient à nous tous et c'est le choix de chacun d'en faire partie et de sauver cette humanité. Le projet du Paradisme est le moyen idéal de s'impliquer afin de faire de ce monde, un endroit meilleur pour tous. La race humaine mérite le bonheur et nous travaillons pour que cela arrive. J'espère que la sagesse prévaudra le plus rapidement possible parce que l'humanité ne devrait pas souffrir plus longtemps; seul l'amour peut la sauver, et ce projet est basé uniquement sur l'amour.



JpierreJean Pierre Saulnier (France)

co-fondateur de Earth People Organisation

Guide Raëlien

Président du Mouvement Pour le Paradisme (France)

Né le 15 novembre 1945 à Vittel – France. A eu et a élevé ses quatre enfants avec son ex-épouse jusqu’à leur âge d’adulte.  Depuis quinze ans, il vit en union libre.

Un parcours professionnel qui a débuté dès l’âge de quatorze ans comme propriétaire d’un commerce de  vente de journaux et de revues périodiques. A 17 ans, après trois années d’activité, et vente de son affaire, il s’engage dans la Marine Nationale où pendant cinq ans il obtiendra son diplôme d’infirmier et exercera ce métier autant en milieu hospitalier qu’embarqué.

A vingt deux ans, après la naissance de son premier enfant, il quitte la Marine Nationale et poursuit son métier  dans une unité d’intervention médicale en milieu industriel sidérurgique pendant dix huit ans.  Aujourd’hui et depuis quatorze ans maintenant, il est «Conseiller en Entreprises, en Finance et en Ressources Humaines ».

Durant son parcours professionnel, en sidérurgie, il a, en parallèle, été nommé délégué du personnel où il a défendu la cause et les droits du personnel durant plusieurs années. Pendant la même période il exercera une activité militante en politique et sera nommé par son parti, candidat suppléant, aux élections législatives de 1973. Battu de peu, il continuera son engagement politique jusqu’en octobre 1974.

A cette étape de son parcours, alors qu’il se promenait dans la nature dans un endroit isolé près de chez lui, Il est témoin d’un phénomène spatial (passage d’un OVNI à très faible altitude et distance de lui) qui va faire prendre à sa vie un tournant majeur. Quelques semaines après cet événement, il rencontre Raël et découvre la mission que ce dernier a reçue d’un visiteur de l’espace. Comprenant l’importance et le poids de la charge portée par Raël, il interrompt toute activité politique et s’engage totalement à ses côtés, en parallèle à son activité professionnelle. Il participera au développement du Mouvement Raëlien International et sera chargé de l’implanter  dans son pays et aussi dans différents pays européens.

Très sensible et préparé à l’activité politique, il associera ses compétences à la création de Earth People Organisation (E.P.O.) fondée pour faire connaître et développer les divers volets politiques contenus dans les messages que Raël a reçus le 13 décembre 1973 des mains de ce visiteur de l’espace.

Co-fondateur d’E.P.O., il sera un moteur du développement des groupements politiques satellites de l’E.P.O., appelés « Mouvement Pour le Paradisme ». Ces organisations politiques voient le jour dès 2010 et se répandent sur tous les continents pour apporter un ensemble de réponses aux besoins urgents et incontournables de l’humanité.

Jean Pierre Saulnier est aujourd’hui Président du Mouvement Pour le Paradisme en France.



marcus Marcus Wenner (Royaume Uni)

Je porte l’étiquette de Docteur en Neurosciences et de Médecin Généraliste mais en fait je me prostitue. Comme la plupart des gens, je vends mon cerveau pour de l’argent à la sécurité sociale de mon pays. Cependant, comme tous les êtres humains j’ai de multiples facettes, j’aime les arts autant que la science, j’aime les plaisirs hédonistes et faire des découvertes par moi-même, j’aspire à développer tout mon potentiel; j’aimerais faire une pause pour papoter mais désolé je n’ai pas le temps car trop occupé à vendre mon cerveau pour « gagner ma vie » et payer des impôts pour entretenir un gouvernement et un système social que je n’approuve pas.

Je n’approuve pas le système Ponzi que nous appelons capitalisme parce qu’il n’est pas viable dans un monde limité. Le capitalisme sous-entend que l’on récupère plus d’argent qu’on n’en a placé ; ce qui signifie que dans un groupe limité une minorité va s’enrichir au détriment de la majorité. Je ne crois pas qu’il nous faille piétiner les autres pour nous hisser au dessus du lot ou faire la guerre pour augmenter nos richesses et par dessus tout je ne crois pas en l’obligation de travailler notre vie durant à faire ce que nous n’avons pas choisi de faire puisqu’à présent nous disposons de la technologie nécessaire pour que des robots fassent les travaux pénibles, nous laissant, à nous humains, le délicieux privilège de créer, de choisir et de profiter de la vie. Avec les millions dépensés en bombes intelligentes et techniques guerrières ce serait un jeu d’enfant que d’automatiser toute la production de nourriture, d’objets de luxe, de logements, de vêtements et tout ce dont on a besoin d’une manière durable afin que chacun puisse y avoir accès gratuitement. Qui dit gratuité dit aucun besoin d’argent et donc aucun besoin de s’enrichir sur le dos de quelqu’un et donc aucun désir de rogner sur la qualité pour faire de l’argent facile et donc pas besoin de pesticides qui font tomber les prix et empoisonnent nos enfants, pas besoin d’obsolescence planifiée qui appauvrit nos ressources. Finis la  pauvreté, les guerres de classes et les délits en tout genre !

Imaginez soudain un changement de paradigme et qu’après des milliers d’années à essayer d’enfoncer des cylindres dans des trous carrés la société s’adapte enfin aux humains au lieu que ce soit les humains qui doivent s’y adapter ! C’est alors et uniquement alors que nous pourrions  redécouvrir l’enfant au fond de nous; chaque jour nous pourrions choisir ce que nous désirons faire, comme apprendre la musique, les arts, les sciences; nous pourrions même aller planter des pommes de terre si nous en avions vraiment envie. En vérité nous n’aurions rien à faire pour notre subsistance... à moins de choisir de faire quelque chose, ce qui nous permettrait de redécouvrir la véritable signification du Faire, comme lorsque nous étions gamins. C’est à dire que nous le ferions pour le pur plaisir de le faire, de donner aux autres et d’apporter notre contribution à la société. Il ne serait plus question de sommes d’argent ou de poudre jetée aux yeux des autres, c’est l’amour que vous donneriez qui serait la valeur attendue: l’amour et la conscience deviendraient les nouvelles devises du futur.

Il est urgent de créer un tel monde car seule peut continuer à survivre dans les décades à venir, une société dans laquelle chacun se réalise matériellement et spirituellement.  Il y a dix siècles, une personne frustrée ne pouvait tuer qu’une personne par jour avec un couteau- pas très sympathique pour cette dernière mais en tout cas pas alarmant pour l’humanité - Il y a un siècle on ne tuait qu’une centaine de personnes par jour à l’aide d’un fusil mais demain, avec l’accès à de nombreuses technologies de destruction sur Internet, une seule personne pourrait menacer l’humanité entière. Une société viable et durable ne peut être fondée que sur une population dont tous les besoins sont satisfaits. L’on n’est véritablement libre que lorsque chacun est libre. Alors pour l’amour de l’humanité nous devons changer nos propres paradigmes dès maintenant.



  jarelJarel ( Australie)

Je suis un ingénieur électricien de commerce et je travaille maintenant en Australie. J'ai appris le concept de Paradisme il y a plus de 30 ans et depuis il a guidé ma vie politique. Au début des années 90 j'ai même écrit un livre intitulé "le Paradis est100 %  chômage ".Pour moi il n’y avait aucun sens qu'il y ait tant de chômage, tant de travail à faire et tant de personnes voulant travailler tous en même temps. Il est devenu vraiment évident que quelque chose ne tournait vraiment pas rond. La situation est aujourd'hui encore plus aiguë qu'à l'époque. Tous les indicateurs sont là qui montrent que nous avons atteint le temps pour un changement de paradigme. Les structures économiques et politiques actuelles se délabrent et sont sur le point de s’effondrer complétement. Dans le monde entier la révolution a déjà commencé avec les gens "les indignés". Mais ils ont très peu de directions ou d’idées de ce qui est à venir. Ils demandent plus d'emplois ce qui est une chose vraiment stupide à faire au moment où nous pourrions libérer l'humanité de toute sorte de travail. Regardez juste n'importe quel secteur de l'économie. Les seuls emplois que nous créons maintenant sont pour les machines. Ce qu'ils veulent vraiment ce n’est pas des emplois mais la liberté. Et c’est çà le Paradisme. Le Paradisme libérera tous les gens de leur esclavage. Un esclavage imposé par une société où d’une façon ou d’une autre vous travaillez, mendier ou mourez. Le Paradisme apportera aussi la liberté en supprimant l'asservissement des gens à toutes formes de pouvoirs. Ceci est aussi quelque chose qui me passionne et cela devra être mieux expliqué car beaucoup de personnes ne comprennent pas vraiment comment cela pourrait fonctionner. Beaucoup de choses à faire pour instruire les gens de leur souveraineté individuelle et la Loi Naturelle par lequel ils peuvent vivre ensemble en harmonie. Aujourd'hui les gens de la révolution marchent mais ils ne savent pas où aller.à cause du non savoir ils détruiront sans avoir  mieux pour remplacer. Il est donc important que nous leur apportons les concepts du paradisme, les clés de l’âge d'or. Au plus nous attendons,  au plus nous aurons de souffrance et  plus douloureux sera la transition. Ici en Australie nous sommes un petit groupe de personnes, en ce moment, nous sommes actifs à un niveau individuel participant au  Mouvement des Indignés. Derrière la scène nous travaillons à une animation vidéo que nous espérons sortir vers la fin de l'année. Cela prend beaucoup plus de temps et d’énergie que prévu. Nous voulons que la qualité soit assez bonne non seulement pour devenir un phénomène viral en ligne, mais soit aussi utilisé dans tout le pays comme matériel pour nos futurs cours sur le Paradisme. Nous attendons avec impatience de co-créer avec vous  le paradis sur terre grâce à ce fantastique mouvement Paradisme qui a lieu.

 

Issa Mouanda (Congo) Not re détermination, notre choix politique, notre choix de système d’organisation de la vie sociale et de développement économique, social et culturel que nous venons tous de faire en toute responsabilité nous engages. Ces choix nous permettrons ce jour d’être des pionniers du paradisme en Afrique et au Congo. Ce jour historique de l’assemblée générale constitutive du Premier Mouvement pour le paradisme en Afrique qui se tient présentement et précisément en République du Congo. Pays dont sa capitale administrative et politique Brazzaville fut la Capitale de la France libre et de l’Afrique équatoriale Française. Les conclusions que nous aurons à prendre vont nous permettre de s’unir d’avantage pour s’engager collectivement à cette entreprise de faire du Congo et de l’Afrique un monde paradisiaque pour tous et pour le bien de tous.



hideakiHideaki Numakura (Japon)

La révolution mondiale
Le moment est venu de rendre à la planète un monde sans frontières, sans argent ,sans armées ! Pour se débarrasser de la famine mondiale ,pour qu’ il n y ait plus de réfugiés politiques dans le monde, de dictateurs et de grands groupes financiers affamés de pouvoir, le temps est venu de se lever !! Peuple de la terre, levez-vous ! Nous assurons que toutes les personnes dans le monde pourront bénéficier d'un partage égal. Nous assurons que toutes les personnes dans le monde ne seront plus discriminées! Nous faisons en sorte que tous les gens ne se sentent plus seuls  OK, nous prenons en compte le principe humanitaire des droits de l'homme, le Paradisme ! Paradisme c’est le Yin et le Yang des relations avec le principe humanitaire des droits humains. C'est pourquoi le chemin de notre révolution sera un succès sans précédent



BluSeung Joon (Corée du Sud)

En premier, bienvenue sur le site Web du Paradisme. Je suis sûr que vous serez d’accord avec cette vision remarquable pour notre monde. Je suis une personne normale vivant une vie normale comme agent de bureau. Je ne suis donc ni politicien ou philosophe. Le Paradisme m’offre une alternative plus intéressante sur une façon de vivre. Oui, cela a changé ma vie. La révolution ne viendra pas d’un autre “Bolchévisme”. Nous gens ordinaires, devrions avoir le rôle principal dans cette révolution. Il est temps de changer le monde. Le Paradisme est la seule solution pour résoudre les interminables et terribles  problèmes de la planète. Cela nous donne encore de l’espoir de sauver nos vies et la planète. Oui, il ne s’agit pas seulement du monde, mais de nous. Nous faisons partie du monde. Nous sommes en fait le monde. Rappelez-vous que nous sommes UN. C’est le premier pas pour réaliser que nous sommes à la limite de l’exploitation de la planète avec notre avidité. Prenez le temps de lire l’appel de ce site. Vous y trouverez ce que vous pouvez faire et devriez faire. Mes chers frères et soeurs, soyez conscients que c’est notre dernière chance de changer cette planète. Rappelez-vous que la clef est dans votre poche et que vous êtes le seul à pouvoir la sortir. Appréciez ce merveilleux site. Avec tout mon amour et respect. Merci beaucoup



David Uzal (Brèsil) 

Pourquoi la Paradisme ? La réponse à cette question fondamentale se trouve dans une autre question : qu’avons-nous eu jusqu’à présent? Le communisme, le socialisme scientifique; le libéralisme, le capitalisme ! Lequel de ces systèmes a résolu avec efficacité la question de la production des biens, de leur redistribution et du mode de gouvernance adapté? L’écroulement du communisme a démontré, si besoin est, que la communautarisation forcée était vouée à l’échec. L’effondrement total du capitalisme débouchera sur les mêmes conclusions quant à l’individualisme forcené. Celles-ci sont déjà plus qu’anticipées par des forces révolutionnaires spontanées qui, si elles ont la vertu de s’opposer à une société injuste et décadente, se retrouvent néanmoins dans l’embarras à l’heure de proposer une alternative consistante. Déconstruire le monde tel qu’il est ne manque pas de mérite. Proposer une perspective qui réorganisera le chaos et invitera le « paradis » sur Terre; c’est beaucoup plus exaltant et prometteur ! Est-ce impossible ? Pourquoi ne le serait-ce pas ? Le génie humain n’est-il pas en mesure de mettre en place les conditions optimales à l’épanouissement de la vie ? Le Paradisme accueille ceux qui croient en l’humain, en ses talents et en sa capacité à résoudre le défi apparemment insurmontable qui le tiraille depuis sa naissance ; satisfaire les besoins individuels et collectifs. Le communisme niait l’individu au nom d’une communauté avilissante. Le libéralisme nie la communauté au nom du bien-être exclusivement individuel. Tous les deux ont partiellement raison. Le Paradisme réunit ces vérités fragmentées. Il libère de toutes les propositions antérieures, en affranchissant du travail forcé, en instituant les “Droits de l’Humain” comme code civil universel, en brisant les tabous primitifs et inhibiteurs. Simultanément il propose que les affaires de la planète soient gérées non pas en fonction d’intérêts corporatistes ou de mouvements électoralistes, mais suivant un souci sincère - chapeauté par des institutions appropriées-, du bien commun. Selon Hegel, l’amour n’avait rien à faire dans l’état. Si la raison doit évidemment guider la gouvernance, l’amour ne peut en être écarté. Le Paradisme implique ce qui a été considéré jusqu’à ce jour comme appartenant à la sphère privée. L’amour n’est plus un simple effet, un échange de sentiments étrangers aux gouvernements, mais le socle sur lequel grandit la décision politique qui cesse d’être l’application de méthodes et de règles pour se sublimer en affection, mû par un vouloir de bonheur d’autrui. L’empathie devient le liant. L’état insensible et calculateur perd alors ses prérogatives et est supplanté par la tension vivifiante d’un sentiment positif qui non seulement insuffle les idées, mais établit des liens directs d’individus à individus dans un ensemble qui devient à être un réseau interactif et vivant plutôt qu’une superposition rigide et préconstituée. À cela s’ajoute le plaisir qui s’insère au cœur du pouvoir. Fournir à l’humain les conditions matérielles et morales de son existence n’est pas suffisant ! D’ailleurs, l’une disparait ; la morale, qui est supplantée par la politesse, la liberté absolue dans le respect tout aussi absolu, et l’autre est mise au service de la quête du plaisir, car si l’homme est, ce n’est ni pour souffrir, ni pour travailler à contrecoeur, ni pour s’entretuer, mais pour jouir de son esprit et de son corps. En associant les progrès exponentiels de la technologie à un système distributif audacieux et juste, ce qui jusqu’à peu n’était pas envisageable le devient : faire de cette planète un Paradis. Ceci implique une transition qui évacuerait les modèles anciens qui tous sous-entendent que l’homme est mauvais si ce n’est sous le joug d’un État, de l’intérêt, de la force, d’une morale ou de la peur, et les remplacerait par la confiance en une bonté inhérente qui associée à l’intelligence et à ses expressions directes que sont la science et la sagesse, seraient en mesure d’offrir indéfiniment des solutions et même mieux ; de générer une civilisation qui ne subit plus, mais qui anticipe et conséquemment fournit à satiété. Il ne s’agit pas d’une utopie mais de la seule voie possible ! Car ou l’homme est bon et il mérité des conditions optimales pour prolonger son existence, ou il est mauvais et une technologie désorientée se chargera de mettre un point final à une espèce qui ne mérite pas d’aller plus loin. Il ne s’agit donc pas simplement d’opter entre le Paradisme ou autre chose, mais de volontairement prendre part à une humanité que l’on décide d’aimer, ou bien de la condamner et se laisser trainer sur ses marges, glissant inexorablement vers « l’enfer », dont la pollution, la radioactivité, la surpopulation, les guerres, les famines et autres calamités n’en sont qu’un avant-goût. Fatalisme catastrophique ? Bien au contraire puisque le Paradisme insiste sur notre pouvoir de choisir. Le Paradisme n’est rien d’autre que l’affirmation de la puissance de l’être humain, mise au service de son bonheur !


KennyKenny Stolpe (Suède)


Je vis en ce moment en Suède mais je me considère comme citoyen de la planète Terre. Aussi loin qu’il m’en souvienne j’ai toujours rêvé d’un monde de paix et de richesses pour tous. Je suis frustré de voir la gestion si peu intelligente de notre monde et l’état de notre système; un système qui engendre des décisions et des comportements emplis de convoitise malsaine et de corruption. Par contre, ce qui me rend heureux c’est de voir aujourd’hui de plus en plus de gens se rebeller en disant  "assez ". De plus en plus de gens veulent le changement. Et comme tout le monde est de plus en plus connecté je pense aussi que les gens commencent à voir au-delà de leur propre famille et de l’endroit où ils sont nés. C’est un merveilleux début mais il ne suffit pas de critiquer ce qui ne va pas, il nous faut construire l‘avenir que nous désirons, et pour cela nous devons tous entrer dans l’action pour que cela se réalise.
Voici ma vision du Mouvement pour le Paradisme en Suède: nous gagnerons au moins 4% des voix lors de la prochaine élection en 2014 et ainsi nous pourrons entrer au parlement. Et même si ce n’est pas le cas je suis sûr que nos idées continueront à influencer les autres partis et les pousseront à prendre des mesures dans le sens d’une société sans travail, libérée de l’argent. Je crois que la première mesure la plus importante vers une société "paradistique" est le revenu de base pour tous. Cela permettra à la société d’aller dans le sens de la coopération- plutôt que vers la compétition- ainsi que vers des activités créatives, productives et durables, au lieu de l’esclavage rémunéré que nous subissons plus ou moins et que nous appelons travail. Nous nous demanderons alors : "qu’est-ce que je veux, qu’est ce que j’aime vraiment faire et quelle est ma contribution à la société?" au lieu de la situation stressante dans laquelle vous vous dites "je dois me trouver un boulot pour gagner ma vie, que ce boulot me plaise ou non". Je crois que cette envie est fortement partagée dans la population bien que rares soient ceux qui en parlent dans les médias et les principaux partis. Il semble que l’une des préoccupations les plus importantes en politique, à l’heure actuelle, se situe autour de la création d’emplois; chaque fois que je les entends exprimer ces idées dépassées je ris car c’est une mascarade. Nous serons un véritable parti révolutionnaire qui traitera le problème actuel à la racine. Beaucoup diront que c’est "impossible", mais dans la mesure où la société c’est vous et moi nous sommes ceux qui décident de ce qui est possible, quoi que puissent en dire les prétendus experts. De moins en moins de gens auront besoin de travailler: telle est la société qui  se présente à nous, que nous le voulions ou non. Et ce grâce à l’automatisation et au progrès technique sous ses multiples formes, lesquels sont déjà ancrés dans le système capitaliste actuel dont la productivité croissante et les coûts bas sont parmi les principaux atouts.

Faisons en sorte que cette transition soit aussi positive et douce que possible!

Paix,amour et liberté.



 zenaZena Sandrine Delaloye (Swiss)

Segretairiat  Earth People Organisation

Le pouvoir détruit la liberté, la politique corrompue et avide nous emmène vers le gouffre profond du système capitaliste qui vacille dangereusement et cela n'est pas bon du tout pour pouvoir mener une vie remplie de sérénité, de joie et d amour, c'est pour cela que je suis une révolutionnaire ,je me prénomme Zena et fais partie du Mouvement Raëlien et je suis membre du Mouvement pour le Paradisme en Italie qui prône le bonheur, l’amour universel pour une nouvelle révolution et développement du système. Actuellement nous sommes dans une crise dévastatrice économiquement et tant mieux car cela signifie la fin du gouvernement actuel. Remplaçons ses vieux principes par d'autres structures plus adaptées aux temps auxquels nous vivons. Venez avec nous, rejoignez-nous, afin de changer le monde et d'en faire un vrai paradis , là où il n'y aura plus d'injustice, de misère, de corruption, de violence, plus d'argent ni de travail , que du plaisir, cela vous dit? Si vous désirez vraiment retrouver votre bonheur qui est en vous, alors n'hésitez surtout pas à vous inscrire et à nous soutenir. Votre amour est le plus important pour sauver l'humanité.

 

Who's online

We have 20 guests online

Newsletter